Commissions

Mode de vie « socialiste » :

 

Caisse de groupe :

• Au début du séjour les enfants de chaque groupe d’âge peuvent mettre tout ou partie de leur argent de poche dans une caisse commune dont l’utilisation sera décidée démocratiquement par le groupe.

• De cette façon l’équipe d’animation entend proposer aux jeunes un mode alternatif de gestion de l’argent, et donc de la considération même de l’argent. Faire passer au premier plan l’intérêt du groupe permet selon nous de relativiser l’importance de la consommation individuelle, caractéristique de la société consumériste actuelle.

 

Caisse de bonbons :

• Dans chaque groupe, les bonbons apportés par les enfants sont collectivisés. Les bonbons sont ainsi achetés par l’équipe pédagogique durant le séjour, les parents, prévenus de ce mode de fonctionnement, ne sont plus invités à envoyer des colis. Le partage de ceux-ci permet à chacun de toujours pouvoir en consommer. L’intérêt est le même que pour la caisse de groupe (v. plus haut), mais la caisse de bonbons apporte une touche plus ludique et plus directement concrète. La caisse de bonbon par groupe est gérée par le trésorier du groupe avec l’aide des monos, elle est sortie deux fois par jour, temps calme et goûter.

 

Participation aux tâches matérielles :

• Les enfants mettent la table et la débarrassent lors des repas. Si le châteauest jugé sale par l’équipe d’adultes, il sera organisé un nettoyage / ramassage collectif où tous les enfants et adultes participent (la fréquence dépend de la bonne tenue générale du château).

• Le respect du matériel du château est selon nous équivalente au respect que l’on peut demander aux enfants d’avoir vis-à-vis d’un être humain ou d’une idée : les responsabiliser en les impliquant dans la tenue physique du centre est un moyen de leur faire acquérir ce respect.

 

Activités et temps de vie quotidienne décloisonnés:

• Différents temps de vie quotidienne et d’activités sont décloisonnés afin de faire émerger un sentiment de groupe au sein de l’ensemble des enfants. Ils permettent aux enfants de différents âges de se connaître, avec leurs points communs et leur différence.

• Le succès de cette « coexistence » dépend du respect mutuel que les enfants peuvent se porter, et le fait de vivre des expériences communes (chants, jeux, discussions, …) permet de créer une unité entre eux.

 

Agora :

• Temps quotidien (09h45 – 10h00) décloisonné où l’on évoque tout ce qui concerne la vie du groupe « Colonie », où l’on prend des décisions collectives, où l’on apprend et chante des chansons choisies au préalable par l’équipe d’animation, où l’on apprend un mot en yiddish (v. plus loin).

• Ce premier temps décloisonné de la journée et revêt une importance particulière : il donne le « la » pour tous les autres temps décloisonnés. Le premier temps, si court soit-il, de la journée des enfants est donc une expérience commune, qui souligne bien l’importance de cet équilibre « groupe Colonie » / « groupes par âge » que l’équipe d’animation veut impulser.

 

Assemblée des Délégués:

• Chaque groupe d’âge élit deux délégués qui, après réunion avec le groupe le représentera au sein d’une assemblée où sont présents deux délégués par groupe, ainsi qu’un délégué de l’équipe d’animation, un délégué pour le personnel technique, et le directeur.

• L’ordre du jour est fixé par les différentes remarques et requêtes faites par les délégués. Cette « institution » tient une place importante dans le projet d’autonomie et de responsabilisation des enfants dans la vie du centre, car elle est un rouage tout à fait démocratique où enfants, adultes de l’équipe d’animation et du personnel technique sont à un pied d’égalité, peuvent dialoguer et prendre des décisions.

• Le contenu de la journée autogérée est également débattu pendant l’AD (v. point suivant).

 

Journées Autogérées :

• Une fois par semaine, une journée est décloisonnée du petit-déjeuner au moment des douches. Les enfants ont la possibilité de participer ou non à un panel d’activités proposées par l’équipe d’animation tout au long de la journée. Ce panel d’activités est enrichi des propositions qu’auront faites les délégués d’enfants en assemblée des délégués.

• De même les règles de vie quotidienne classique ne sont plus en vigueur : les enfants peuvent se lever quand bon leur semble, le petit-déjeuner est servi jusqu’à 11h00 du matin, il n’y a pas d’Agora, il n’y a pas d’articulation entre temps libres et temps d’activité puisque les activités sont à la carte, le déjeuner (froid) est servi sous forme de buffet jusqu’à 14h00.

• Par ailleurs, l’organisation même de la journée peut-être modifiée à la demande des enfants, toujours par le biais de leurs délégués lors des assemblées des délégués.

 

Kinderat ("conseil d'enfants"):

• Les enfants de chaque groupe d’âge ont la possibilité de convoquer une réunion avec leurs animateurs. De même les animateurs peuvent convoquer une réunion avec les enfants de leur groupe d’âge. Tout type d’ordre du jour peut être fixé.

• Cette « institution » est également un rouage important du fonctionnement démocratique du centre, les enfants doivent pouvoir exprimer des points de vue particuliers ou un point de vue collectif vis-à-vis de leurs animateurs, et sont en droit d’exiger une réponse argumentée.

 

Quotirat :

• Entre la fin du goûter (16h30) et le temps libre du soir (18h30), les enfants se douchent par groupes d’âge, et sont surtout invités par leurs animateurs à passer un temps calme et de dialogue par groupe.

• À la différence du kinderat qui est convoqué exceptionnellement, souvent pour résoudre une crise, le quotirat veut permettre au groupe de vivre et de se vivre dans un temps formel de semi-oisiveté, où la discussion sera favorisée, que ce soit pour débattre d’un sujet de société comme des activités de la veille ou du lendemain.

 

Le tableau / la boîte à idées:

• Chaque enfant a deux possibilités pour exprimer individuellement un souhait, une idée, un sentiment.

• Le premier est le tableau de « libre expression », disposé en extérieur, où chacun peut écrire un mot ou un message lisible par tous.

• Le second est une « Boîte à idées » où chacun peut laisser un message confidentiel qui ne sera lu que par l’équipe d’adultes. Les messages recueillis par ces deux moyens peuvent faire l’objet de discussions, débats, votes, etc. lors de l’Agora notamment.

 

 

Judaïsme laïque et héritage du CLEJ :

 

Chants:

• Des carnets de chants édités par le CLEJ sont mis à la disposition des enfants, ils sont également utilisés lors de temps ou activités spécifiquement dédiés aux chants. Ces chants peuvent avoir un caractère historique socialiste (chants des mouvements ouvriers, etc.), un caractère politique (textes engagés), un caractère culturel (yiddish, hébreu, judéo-arabe, …).

• Tous ces chants sont l’objet d’explication quant à leur contenu, au contexte dans lequel ils ont été écrits, à leur auteur, etc.

 

Bibliothèque:

• Une bibliothèque est mise à la disposition des enfants, elle est en totale libre service.

• Un inventaire des livres, magazines, etc. est disponible et permet de vérifier à la fin du séjour que tout a été restitué.

 

Danse:

• Différentes danses seront apprises aux enfants, danses traditionnelles juives pour la plupart (israéliennes, d’Europe de l’Est).

• La danse étant à la fois un vecteur culturel et un liant social, les animateurs n’hésiteront pas à apprendre aux enfants ces danses lors de temps informels.

 

Shabbat laïque :

• Le shabbat est fêté comme un temps juif d’après une lecture laïque, c'est-à-dire sans prière ni pratique religieuse.

 

Apprentissage quotidien d’un mot yiddish :

• Tous les jours, à l’agora (09h45-10h), l’équipe d’animation fera découvrir aux enfants un mot yiddish utilisable dans la vie courante (« bonjour », « à tes souhaits », …).

• Les animateurs remplaceront dans leur propre langage les mots français par les mots yiddish équivalents. Tous ces mots seront affichés dans la salle de jeu « Blum ».

 

 

Ouverture vers d'autres cultures et environnements :

 

Le « 19h00 »:

• Un groupe d’enfants qui se sont volontairement désignés lors de l’Agora prépare une revue de presse pour l’ensemble de la colonie, qu’ils présenteront sous forme théâtralisée (journal télévisé) avant le dîner, c'est-à-dire à 19h00.

• Le directeur, qui inscrit les enfants le matin, favorisera le mélange générationnel dans chaque équipe de journalistes. Cette activité a plusieurs intérêts et participe de la réalisation de plusieurs objectifs pédagogiques : le « 19h00 » est une expérience ludique et intellectuelle vécue par l’ensemble des enfants du centre et soude donc le groupe « Colonie » ; il développe l’ouverture d’esprit des enfants vers l’extérieur du centre et les évènements de l’actualité ; il est une expérience intellectuelle et théâtrale pour les journalistes d’un soir.

Pour recevoir l'invitation des 70 ans du Château de Corvol, les 3 et 4 juin 2017,

envoyez-nous un mail à clej.mpe@gmail.com